Playlist 2019

2019 : My fucking punk year!

Non, sérieux, cet article j’y arriverai jamais. J’en suis au moins au 10ème brouillon. Des jours que j’suis dessus, des jours que j’galère, que je sais pas comment m’y prendre. A vrai dire, dans cet article je comptais faire une rétrospective de tout ce que j’ai découvert, écouté, aimé durant cette année. Je m’étais prêtée à l’exercice du Top de fin d’année en 2018 dans d’autres lieux et je voulais pas avoir à refaire ça, devoir faire des choix etc… Donc j’avais commencé à écrire une rétrospective de 2019.

Mission impossible?

Et puis au fil des jours, de l’écriture et des écoutes, j’me suis rendu compte que ce serait mille fois trop long. J’ai écouté et aimé beaucoup trop de choses cette année. Les groupes/albums/morceaux dont j’ai parlé sur ce blog, et ceux dont j’ai pas parlé. Des classiques incontournables à la Ramones ou The Clash, ceux-là je les citerai même pas tellement c’est une évidence. Des groupes qui m’ont tapé dans l’oreille, qui ont touché mon ptit cœur, ou qui l’avaient déjà fait auparavant.

Ils sont sur le blog:

Concernant ceux dont j’ai parlé sur le blog, j’ai vraiment un affect fort pour eux, pour différentes raisons parfois, mais z’ont tous compté pour moi cette année.
Que ce soit ceux que je connaissais déjà, comme Alarmsignal, Beardless, White Sparrows, The Filaments, Rantanplan, ZSK, Tequila And The Sunrise Gang, Westdead, Arrested Denial, Rancid, Deep Shining High, Skankshot, Feine Sahne Fischfilet, The Ferminants, Redska, Fahnenflucht, Terrorgruppe, Bucky Harris, Small Town Riot, Antillectual, The Shify Grifts

Ou que ce soit ceux que j’ai eu la chance de découvrir cette année (parfois (trop) tardivement sorry ) comme Destination Anywhere, Fancy Frenetix, Grape, !Mess!, Bei Bedarf, Gulag Beach, Angry Youth Elite, Systemo, Sokae, Throwouts, Katastrophen-Kommando, Screw Houston, The Kids, The Lamplighters, Männi, The Lot, A Million Days, la playlist Protest Sound, Der Ganze Rest

Playlist 2019 Once Upon a Punk

J’en ai pas (encore) parlé:

Y’a aussi ceux dont j’ai pas parlé sur le blog pour X ou Y raison, parce que pas envie de foirer un article, l’impression de m’attaquer à trop gros, à un truc pas dans mes cordes, peur de pas être à la hauteur, ou tout simplement par manque de temps, comme Rentokill, Marathonmann, NH3 SkaCore, Green Frog Feet, Primetime Failure… Ou parce que j’ai découvert le dernier stock très (trop) récemment comme Loaded (New Perditionaries), Graupause (Verdammte Stille), Little Teeth (Redefining Home)…

Et puis des vieilleries, des classiques qu’ont vraiment été présents pour moi cette année: The Unseen (Sate of Discontent), Against Me (Reinventing Axl Rose), The Suicide Machines (War Profiteering Is Killing Us All). Ces 3 albums-là en particulier ont été des piliers pour moi en 2019, des bases, des valeurs sûres sur lesquelles j’ai pu compter.

The Unseen (Sate of Discontent), Against Me (Reinventing Axl Rose), The Suicide Machines (War Profiteering Is Killing Us All)

Voilà. J’suis déjà en train d’me dire “putain, pourvu que j’en n’ai pas oublié!!“. Parce que faut reconnaître, une année complète, ça en fait des trucs écoutés. Forcément que j’ai pas écouté que ça, y’a eu du Tagada Jones, du Rise Against, du WIZO, du Propag, etc… Sérieusement, impossible de tout lister, mais j’pense qu’on est pas trop mal et que j’ai mis l’essentiel. L’exercice est vachement dur, mais la compensation c’est que tout ça, ça fait une putain de playlist de fin d’année pour le blog.

La voilà, j’ai réduit à un titre par groupe/album/article, certains ne sont pas sur Spotify, on arrive quand même à 48 titres, mais que du que-j’aime:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *