Bucky Harris – Breathing Room

        

On va dire que sur ce coup, c’est un article que j’avais pas “prémédité”. Le blog est en perte de vitesse, j’suis moi-même en perte de vitesse en ce moment, j’suis comme “vide” et j’trouve rien qui m’inspire, comme si j’étais malgré moi pas open aux découvertes. Mes derniers gros coups de cœur étaient !Mess! et Gulag Beach et depuis, plus rien.

Mavie.com: y’a quelques jours j’étais vraiment à côté de mes pompes, un soir j’ai retrouvé ce EP sur ma tablette, j’ai mis mes oreillettes (on parlera de la nécessité des écouteurs intra-auriculaires et de mes problèmes d’hyperacousie plus tard, c’est pas le sujet), j’ai fait “lecture” et d’un coup d’un seul, ben ça m’a fait un bien fou. Comme si c’était exactement ce qu’il me fallait à ce moment-là.

Pourtant, ça a rien d’une découverte fraîche pour moi. J’étais allée chercher ça sur leur bandcamp vers la fin de l’année dernière suite à la très chouette chronique du EP sur Barricade Punk. J’avais jeté une oreille discrète sur Spotify avant, et j’avais vraiment accroché. J’avais pas mal écouté, puis décroché pour passer à autre chose, j’en avais même oublié que j’avais encore cet EP sur ma tablette.
Bucky Harris, c’est Punk/Folk/Rock, et ça nous vient de Montréal au Québec. Pour la discographie, allez jeter un œil à leur bandcamp, et surtout une oreille, même les deux tiens, puisque ça le mérite amplement.

Y’a beau y avoir que 4 titres (donc on a vite fait le tour) j’peux l’écouter en boucle longtemps. Z’ont le don d’insuffler une forme d’espoir, d’énergie incroyable. C’est inspiré et inspirant, ça vous entraîne dès les premières notes, c’est exécuté à la perfection, et les voix (tant la voix principale que les back vocals) font un job hallucinant. J’trouve leur son assez unique. Le reste du stock vaut aussi le coup, mais j’avoue avoir eu un crush particulier pour Breathing Room. Y’a une puissance et une énergie singulières qui s’en dégagent, les mélodies prennent aux tripes, et putain ce que ça fait du bien.

Bien sûr y’en aura sur la Playlist du mois (y’en avait même déjà eu en bonus pour le mois de mars), mais en dehors de ça courez écouter ce band, Breathing Room comme le reste du stock. Allez aussi lire la chronique consacrée à ce EP sur Barricade Punk, c’est comme ça que je les ai découverts alors c’est un juste retour des choses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *