Protest Sounds (KBAN)

Une playlist sur laquelle j’ai complètement craqué. J’ai déjà parlé maintes fois sur ce blog de l’initiative allemande Kein Bock auf Nazis, que ce soit que ce soit par la page qui leur est consacrée dans la rubrique “je soutiens”, ou par les groupes que j’ai découverts grâce à eux. Cette fois je vais justement m’attarder sur leur réseau Protest Sounds. Ce réseau permet de mettre en avant une multitude de “petits” groupes (et certains que je considère déjà “grands”) qui se positionnent clairement contre le racisme, le nazisme, l’extrême droite.

Ce réseau permet de soutenir ces groupes, leur fournir du matériel (autocollants, bannières, etc…), planifier des actions communes et les mettre en contact avec des organisateurs pour des concerts contre l’extrême droite.

Protest Sounds et Kein Bock Auf Nazis donnent la priorité aux groupes honnêtes et actifs dans leur engagement. C’est pourquoi on retrouve dans ce réseau différents styles de musique. Parce qu’après tout, merde quoi, le message est plus important que de vagues considérations sur le fait que musicalement tel ou tel morceau, groupe, n’aurait pas sa place. Et puis sincèrement, leur place, il l’ont.

Autant vous dire que quand je suis tombée sur cette playlist Spotify “Protest Sounds”, j’y ai comme qui dirait “fait mon marché”. Je n’avais qu’à apprécier la musique, le fond étant déjà acquis. J’y ai fait plusieurs découvertes qui ont d’ailleurs fait l’objet d’articles de ce blog, j’y ai également retrouvé des noms que j’appréciais déjà.

Voilà, disons que j’y ai “pioché” par-ci par-là, mais que j’me suis pas plus penchée dessus que ça. J’avais jamais vraiment pris le temps d’écouter la playlist complète du 1er au dernier morceau. C’est chose faite. En boucle. Depuis environ 2 semaines à l’heure où j’écris ces lignes, quasi non-stop.

Ce serait trop fastidieux de vous faire la liste des artistes et morceaux, si vous voulez en savoir plus, je vous renvoie à la page du site Kein Bock Auf Nazis, qui détaille les groupes impliqués: ici.

Franchement, du très très bon son, et tout ça pour une cause qui me tient beaucoup (mais vraiment, vraiment, vraiment beaucoup) à coeur. J’suis pas prête de m’en lasser. Bien sûr, j’ai mes ptites préférences, qui changent au fil du temps, et dont certaines me surprennent parfois. Mais très sincèrement sur l’ensemble, y’a pas un morceau à jeter, je les écoute tous avec plaisir. J’y ai fait de très très chouettes découvertes, et ça va durer un moment. Foncez écouter ça! wink

Pour conclure: Love Music, Hate Fascism!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *