Fancy Frenetix

Fancy Frenetix

Home   Facebook   Youtube  Spotify

Dans la série “je découvre et kiffe un groupe une fois qu’il est HS”, j’étais rôdée avec Redska et Skankshot, mais ça vient encore de m’arriver, cette fois avec Fancy Frenetix.

Fancy Frenetix - Go Astray

Cette fois donc un groupe autrichien (j’en ai déjà quelques-uns dans mes bookmarks (Missstand, Antimanifest, A Guy Named Lou…) que j’ai découvert via la webradio punkrockers.de.

Fancy Frenetix a été fondé en 2003, on y compte Lucas (Guitar & Vocal), Jan (Bass), et The Dome (Drums). En 2006 ils enregistrent leur 1er CD de 9 morceaux “Go Astray”, tournent beaucoup, partageant la scène avec entre autres The Bouncing Souls, The Bones, The Real McKenzies, Death by Stereo, ou encore Black President, Deadline, Muff Potter… Ils participent également à plusieurs compilations dont “Punk Kills Vol.II” de 272 Records et “Alpenpunkalarm Vol. I” (dont les 3 volumes sont téléchargeables gratuitement ici). En 2008 ils enregistrent leur 1er vrai album “No Need For Therapy”, distribué en 2009 par Office4music et Poison Tree Records.

 

 

Pas super facile de trouver les infos sur le groupe, son dernier signe de vie sur Facebook semble remonter à 2011, mais j’ai pas trouvé d’annonce officielle de séparation/fin du groupe. Si quelqu’un a des infos à leur sujet, ou des rectifications à apporter, franchement j’suis preneuse.

Fancy FrenetixPas grand-chose d’autre à en dire en fait, j’trouve leur stock très bon et c’est vraiment dommage que le groupe soit HS. No Need For Therapy propose 13 morceaux, anglophones, bon punk rock agressif teinté de hardcore, notamment par la voix du lead vocal. On la sent jeune certes, mais gueulante et “dégueulante” à souhait pour ce genre musical, capable de cri primal quand c’est nécessaire. Je décrirai pas davantage, le mieux est d’aller écouter et vous faire votre propre avis.

Bref, un bon groupe, un bon son, un bon album, vraiment dommage de pas en avoir davantage. Peut-être qu’en creusant + y’a moyen de savoir ce qu’ils sont devenus, s’ils ont vraiment splitté, pourquoi, s’ils ont atterri dans d’autres groupes, etc… Mais franchement faut creuser profond (et en allemand biggrin ). Tant pis, on se contentera de leurs morceaux déjà existants, c’est déjà ça de pris, et on passe un bon moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *