Alarmsignal – Attaque

Alarmsignal

           

Alarmsignal – Attaque (14/09/18 – Aggressive Punk Productionen/Antikörper Export)

Attaque d’Alarmsignal. Un album qui faisait partie de mon top 5 des sorties 2018 (dont je reprends certains éléments), et sur lequel j’avais finalement envie d’en dire plus.

Alarmsignal nous vient de Celle en Allemagne et a été fondé en 2000. Pas des novices donc. Je les avais découverts via des morceaux de l’album précédent “Viva Versus” (2015) qui m’avaient interpellée par l’intention dégagée autant musicalement que dans les titres: “Which Part Of Fuck Off Don´t You Understand” et “Heimat halts Maul”. Ça en disait déjà beaucoup.

Bref, un groupe que je connaissais déjà, pas une “découverte”, et pour lequel j’avais des attentes. Pour moi il s’agit là de Deutschpunk pur et dur, rapide, agressif (dans le bon sens du terme), aux refrains mélodiques et entraînants. Textes critiques, à juste titre.

Alarmsignal @Punk im Pott

Foto: Fabian Meier / @angrybeardphotography

 Pour reprendre ce que je disais de l’album Attaque dans mon top 5: “à l’heure où les sociétés partent en sucette, ils savent mettre le doigt là où ça fait mal ». On retrouve la critique, l’urgence, la détermination, et aussi la volonté sous-jacente d’un monde meilleur. Ils sont là pour nous secouer et il y en a bien besoin. 

2 morceaux avaient déjà été dévoilés avant la sortie de l’album, “Fertig (mit euch und eurer Welt)” et “Labyrinthe aus Beton”. Pour être honnête, même si cette sortie d’album faisait partie de celles que je guettais avec impatience, j’ai pas été particulièrement emballée sur le moment par ces morceaux. J’étais contente de les retrouver, d’avoir du neuf, mais sans plus.

En fait ça m’arrive assez souvent, des morceaux qui m’emballent pas aux premières écoutes, sur lesquels je reviens pourtant régulièrement mais sans grande conviction, et puis finalement de plus en plus souvent, et auxquels je finis complètement accro, en écoute en boucle. Sans comprendre pourquoi au début j’accrochais pas + que ça, ni pourquoi maintenant je ne peux plus m’en passer.

Alarmsignal - Attaque

Même chose quand l’album est sorti, pour finalement le considérer maintenant comme une des meilleures sorties 2018 et l’écouter très, très souvent.

La première piste de l’album “Fck You” donne le ton (qu’on leur connait) d’entrée de jeu. Les guitares sont acérées, la batterie entêtante, le chant déterminé. Une parfaite introduction au reste de l’album. C’est pas juste du punk vénère qui le fait savoir. Quand on prend la peine de vraiment lire (voire traduire) les paroles, on comprend que tout ça n’est pas sans fondements, c’est réfléchi, et parfois assez cinglant mais bien ciblé.

Je crois que ça fait partie des choses que j’aime chez eux, le côté cash, brut, qui fait pas dans la dentelle, tant sur le fond que sur la forme. Y’a une sincérité, une authenticité mise en valeur dans leurs morceaux. Ça sonne “vrai”, ça vient du cœur et des tripes. Tous les morceaux de l’album ont une réelle intention, jusqu’au très touchant “Tot ist nur, wer vergessen wird” qui clôture l’album avec beaucoup d’émotion.

Conclusion: Après ce qu’on pourrait appeler un “temps de maturation”, je suis devenue complètement accro à cet album que je considère comme un véritable bijou, un incontournable de 2018. Je disais à leur sujet pour clore ma présentation de l’album il y a quelques mois: “Profondément punk, ils se bonifient avec le temps, restent droits dans leurs bottes, et ne pourraient pas mieux porter leur nom, Alarmsignal”. Tout est résumé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *