Destination Anywhere – Bomben

                  

Destination Anywhere – Bomben (25/05/18 – Uncle M)

Au départ je pensais parler juste du groupe, pas d’un album en particulier, mais finalement c’est le dernier album que j’ai principalement écouté et il a clairement ma préférence.

Donc, Destination Anywhere, un groupe allemand (oui, encore) fondé en 2006, maintenant signé chez Uncle M (ce qu’est plutôt bon signe pour moi). Ils affichent eux-mêmes clairement “NO PLACE FOR RACISM, SEXISM, FASCISM & HOMOPHOBIA!” et se définissent comme du “Poppunk mit Blasorchester”, soit Pop punk avec fanfare. 2 sax, 2 trompettes et 1 trombone. Du Pop punk et des cuivres quoi.

Par où commencer? Déjà, c’est un nom que j’ai déjà croisé par le passé, je crois en avoir déjà entendu, mais impossible de m’en rappeler davantage. Soit.

Comment je suis (re)tombée dessus ce début d’année? Tout simplement par un morceau sur la playlist Spotify Kein Bock auf Nazis. Le fond était donc déjà acquis, quant à la forme en dehors de la musique plaisante, comme souvent c’est le grain de voix qui m’a embarquée.

Cheminement habituel, on fouille le net pour en savoir plus, en entendre plus… Alors déjà, oui, Pop punk ça colle et c’est pas forcément un genre auquel j’accroche de masses, mais les cuivres jouent leur rôle et ça enrichit vachement le tout. Sur les premiers opus, la voix est trop “lisse” pour moi, trop “propre”. Pour le coup, ça accentue le côté “pop”. Mais je trouve que sur le dernier album (sur lequel j’me suis attardée + que je pensais), ça a très bien vieilli, ça prend davantage aux tripes, c’est légèrement éraillé et ça embarque plus facilement. C’est + ma came. Côté fond, de l’ironie, des chansons d’amour et des positionnements antifascistes ou antisexistes, du léger et du plus lourd, de la bonne humeur et du plus grave.

Les débuts sont + orientés anglophone, le dernier album davantage germanophone. Mais en soi, ça, c’est du détail.

Quoi dire de plus? Oui c’est Pop punk, mais c’est bien fait, so what? C’est simple, c’est séduisant, entraînant, les mélodies sont efficaces. Pour avoir survolé le reste, ce dernier album se démarque pas mal je trouve. Sans tomber dans le couplet “bla bla bla album de la maturité bla bla bla” j’y trouve quelque chose de plus abouti qui me correspond mieux. Ça n’enlève aucun mérite aux disques précédents, juste que pour mes goûts personnels j’accroche plus.

Ptêt qu’ils bénéficient aussi d’un concours de circonstances, dans le sens où j’ai découvert et écouté cet album à une vraie bonne période pour moi, ptêt qu’une part de l’enthousiasme que ça soulève pour moi est aussi dû à ça. N’empêche, avec cet album, j’ai écouté du Pop Punk des jours durant, et j’ai aimé ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *