Playlist 2021 (Part I)

Wow, déjà le mois de juin, déjà la moitié de l’année, la 1ère partie de la Playlist 2021 s’impose… Des sorties de ce début d’année, des vieilleries que j’ai redécouvertes, des coups de cœur du moment, des choses que j’attendais, des surprises… Bref, sans d’autre logique que “ce qui a occupé mes oreilles ce début d’année”, pour x ou y raison, finalement, on s’en ballec.

Pour ceux qui veulent pas perdre de temps, la Playlist 2021 (Part I) se trouve ICI.

En fait depuis plusieurs mois j’sors pas la tête de l’eau, plein plein plein de boulot, j’avais pas prévu les choses comme ça au lancement de ce blog. Je pensais pouvoir compenser avec les réseaux sociaux, alors autant Instagram j’arrive à tenir le rythme, autant Twitter et plus récemment Facebook en fait c’est pas mieux que le blog niveau dispos. En plus j’avoue, l’auto-promo ça a jamais été mon truc, je sais/veux pas me faire de la pub. Ceci dit, vous pouvez suivre/liker/vous abonner aux différentes pages, c’est toujours un encouragement supplémentaire. happy Alors j’peux au moins me rattraper avec cette première playlist de l’année, même si j’y vois avant tout un côté très égoïste parce qu’après tout, c’est que des trucs qui m’ont plu. biggrin
Alors cette playlist, on y retrouve quoi ?

Playlist 2021 (Part I) - Once Upon A Punk - 1/3

(Je mets que le nom du groupe, pour les morceaux allez écouter la playlist wink )

Molly Punch (parce que j’suis dingue de ce morceau, que j’adore leur album, que ça a de la gueule et que ça me met instantanément de bonne humeur, priceless)
S.I.G (parce que DIY c’est la base non ? Parce que c’est bigrement efficace, et parce que ce putain de refrain DIY sonne comme un cri de guerre)
Drunken Swallows (parce que j’en parle ici et qu’une nouvelle zone de confort s’est ajoutée à mon arsenal. Hâte au prochain album, le 20 août si j’me trompe pas.)
Sidewalk Surfers (parce que un album que j’attendais depuis un moment déjà, et j’ai pas été déçue. J’en parlais dans un article de “news en vrac”  et je disais à propos du 1er single extrait de l’album « […] qui laisse présager un chouette nouvel album ». Ma première impression s’est confirmée. Je dirais même qu’elle était un cran en dessous de la réalité, que c’était les sous-estimer, parce que ce dernier album est plus que simplement chouette)
DeeCRACKS (parce que y’avait du teasing et que pour eux aussi, j’attendais leur dernier album, “Serious Issue”. Ils sont productifs, c’est le moins qu’on puisse dire (albums, EPs, allez jeter un œil à leur bandcamp), et en plus ils ne sacrifient pas la qualité au profit de la quantité. Vraiment un excellent album. Et la cerise sur le gâteau, le clip sorti fin mai pour le morceau “Don’t Throw It Away”, pour moi LE clip de 2021.)
The Screenshots (parce que j’ai découvert ce morceau sur la playlist Protest Sounds, et qu’il y a quelque chose dans ce morceau et cette voix qui me transperce et m’a rendue accro).
KAFVKA (parce que c’est un OVNI dans mes écoutes ? Oui et non. Le punk pour moi, c’est pas juste dans la musique, mais dans l’état d’esprit, les positions, les convictions. Y’a des tonnes de groupes catalogués “punk” qui ne le sont tout simplement pas pour moi. KAFVKA au contraire, l’est sans vraiment l’être musicalement selon les critères des puristes. Mais la qualité est au rendez-vous, le son est bon, alors what else ?)
Rebell Bagatell (parce que j’attendais l’album Delorean de pied ferme, j’en avais d’ailleurs déjà rapidement parlé très peu de temps avant sa sortie ici)
The Sensitives (parce que j’adore ce morceau, que c’est pour moi l’illustration parfaite d’un morceau dit “entraînant” (y’a vraiment quelque chose qui vous attrape et vous embarque) et parce que par ce morceau j’ai découvert un putain de groupe dont les voix se complètent tellement bien et sont à elles seules de vraies pépites. Adhésion assurée)
The Camel City Blackouts (parce que ça m’a amené un vent de fraîcheur, que c’est très efficace et ça s’imprime très vite)

Playlist 2021 (Part I) - Once Upon A Punk - 2/3

Absturtz (parce que j’y retrouve ce que j’aime dans le deutschpunk, que c’est efficace, que j’y retrouve cette combativité contagieuse, et qu’on en veut encore plus)
Fahnenflucht (parce que j’en ai déjà (trop, beaucoup trop) rapidement parlé ici à défaut de pouvoir pondre un article digne de ce nom. Et puis ils m’impressionnent, je me sens toute petite et trop insignifiante pour oser en parler. Leur album Weiter Weiter est sorti ce 28 mai, bonheur. J’avais déjà adoré Satt et Welt, les 2 premiers singles sortis, et j’ai été comblée par l’album. Je retrouve tout ce que j’aime chez ce groupe. C’est puissant, intelligent, humain. Y’a quelque chose d’assez époustouflant de force dans leur son)
4 Zimmer Küche Bad (parce que c’est péchu, qu’il y a ce truc qui me rappelle Wohlstandkinder (me demandez pas pourquoi, je saurais pas expliquer, et je manque de références) en plus péchu et plus rentre-dedans, que l’album Lasst Liebe regieren sorti ce début d’année est vraiment très bon, que le riff principal de ce morceau est tenace, parce que c’est irrésistible)
The Reuters (parce que dans Swallow Your Pride je retrouve ce petit quelque chose qui me rappelle le son des Sex Pistols, c’est flagrant dans l’intro, et tout le reste du morceau est bon)
Donots (parce que pour je ne sais quelle raison un matin j’me suis réveillée avec le refrain dans le crâne, qu’il ne m’a pas quitté durant des jours, parce que je kiffe cette version live avec Antilopen Gang. Et parce que spéciale cacedédi à celle qui se reconnaitra wink )
The Sensational Skydrunk Heartbeat Orchestra (parce que “Thanks God It’s Friday” c’est la chanson parfaite pour un vendredi non ? biggrin Parce que ça fait un bien fou, et que leur version de Tainted Love m’avait terrassée. Parce que la voix a quelque chose de subtil qui ne laisse pas indifférent)
Alarmsignal feat. Dariush Beigui (parce que un morceau que je trouve très fort. Aux côtés de Dariush Beigui le capitaine de l’Iuventa, autour du thème de la crise des réfugiés, et les bénéfices réalisés avec ce single seront reversés aux sauveteurs en mer du Iuventa, accusés d’avoir facilité le trafic de migrants. Une (plus que) bonne cause, obviously.)
Missstand (parce que la prochaine pépite à venir, que je guette, d’un groupe que j’aime beaucoup, c’est l’album Bon Apathie de Missstand, qui sortira ce 2 juillet. J’aurais donc la chance d’en recoller encore dans la playlist de l’année part II, en plus de cette part I puisque 2 singles sont déjà sortis, les très bons Kommando 13. Dezember et Nervous Again. Je vais pas me fendre de davantage d’explications ou tourner autour du pot, je les aime juste vraiment beaucoup. Vraiment. Beaucoup.)
Rantanplan (Parce que je me réjouis de savoir qu’un album va arriver, qu’ils ont rejoint SBÄM Records, et parce que pour des tas de raisons, j’aime ce groupe très très très fort. J’en parlais ici et aussi ici et que j’ai même pas osé écrire sur l’album Pauli tant il est important pour moi.)
Planlos (Parce que Viva los Ramones ? C’est une raison suffisante non ? Mais aussi parce que j’aime leur son tout simplement, même si j’ai pas encore eu le temps de creuser assez le sujet, ce que j’en ai entendu c’est que du bon, et parce qu’un nouvel album arrive bientôt)

Playlist 2021 (Part I) - Once Upon A Punk - 3/3

Jack Pott feat. Geier Sturzflug (Parce que j’ai découvert ce groupe dans la playlist Protest Sounds KBAN, que j’ai beaucoup accroché, que leur son a une forme de proximité pour moi, et que ce morceau nous amène à un constat somme toute amer quant à l’Europe, mais dans la joie, bel exploit.)
Piefke (parce que deutschpunk, vocal incisif, efficace, et parce que le dernier album sorti cette année mérite qu’on se penche dessus)
Rumkicks (parce que putain que ça fait du bien cette fraîcheur ! Ce single du groupe sud-coréen est sorti cette année, je connaissais pas le groupe avant et j’y trouve un élan qui rebooste vraiment)
Brain Failure (parce que quand j’avais découvert ce groupe j’avais été assez scotchée parce que la voix me faisait beaucoup penser à Joe Strummer, parce que j’ai été jouasse de voir qu’ils sortaient un nouvel album, mixé par Chazz (Valentine) Rabble)
Melodic Disaster (parce que tout nouveau single, et que j’arrive pas à expliquer pourquoi ce son m’est aussi familier, que ça me rappelle furieusement (mais alors vraiment vraiment) quelque chose que j’aimais, mais dont j’suis incapable de me souvenir. En tout cas j’aime beaucoup)
Talco (parce que quand cet album est sorti, j’ai écouté vite fait, et j’ai pas particulièrement eu envie de m’attarder. Et puis je sais pas pourquoi j’y suis revenue, et coup de foudre à retardement donc. Plusieurs des morceaux de cet album peuvent sans problème me tirer les larmes, on retrouve leur patte, et y’a quelque chose de poignant après “tout ce qu’on a traversé”)
Liquids (parce qu’on m’a suggéré leur dernier album, mais qu’il n’est pas sur Spotify, alors on part sur un album précédent. C’est brut, sans fioritures, et ça a toute sa place dans cette playlist)
The Restarts (parce que The Restarts biggrin que j’aime beaucoup le groupe, ses engagements, et que leur dernier album, sorti en 2019, est quand même vraiment fucking bon)
Beatsteaks (parce que “Hello Joe” quoi… Parce que je connaissais, mais j’ai redécouvert cet album, et que je trouve qu’il est complètement underrated tant il est exceptionnel. Un véritable bijou, addictif, je l’ai écouté un nombre incalculable de fois ces derniers mois, rien à jeter)


Et puis les suggestions. Pour compléter cette playlist, j’ai également proposé à qui voulait de me shooter des suggestions, et même si j’ai eu peu de retour, la qualité prévaut sur la quantité (et si j’ai validé et que les tracks sont sur la playlist, c’est que j’ai aimé).

Le groupe Schreikrampf m’a proposé son morceau Joghurt im Rucksack issu de leur album Geschmacksverstärker sorti en 2016. J’vous conseille d’y jeter une oreille, d’aller les voir sur les réseaux sociaux et leur donner tous les likes et follows qu’ils méritent. wink

Alex de Proletkult Radio, m’a conseillé les albums des groupes S.U.G.A.R., Very Paranoia, Dry Cough (accrochez-vous, ça envoie du bois) et Liquids. Manque de bol, aucun de ces 3 derniers n’est trouvable sur Spotify. Du coup je vous invite quand même à aller les écouter ailleurs (parce qu’Alex est toujours de bon conseil). Pour ce qui est du groupe Liquids, un de leurs précédents albums est néanmoins trouvable sur Spotify, j’ai donc opté pour le morceau Don’t Give a Fuck About You, de l’album Hot Liqs Revenge.

On termine avec la plus grosse contribution, et quelle contribution ! C’est le groupe Graupause (dont j’avais parlé de l’excellent album ici). Sans dec, j’aurais pu choisir les mêmes morceaux. J’aurais pu en garder 2-3, faire une sélection, mais après tout pourquoi se priver, dans la mesure où ces morceaux ont toute leur place dans cette playlist. On retrouve donc : Toxoplasma (S.O.S.), Dritte Whal, (Halt mich fest), Fahnenflucht, (Satt), Slime, (Sand im Getriebe), Pascow, (Silberblick und Scherenhände), Die Toten Hosen, (Musterbeispiel), et les 3 derniers dont j’ai déjà parlé plus ou moins longuement sur ce blog : Turbostaat (j’en ai parlé ici) avec Rattenlinie Nord, Popperklopper (je parlais d’un de leurs morceaux ici) avec Bomben für die Welt, et enfin Alarmsignal (je parlais de l’album Attaque ) avec Labyrinthe aus Beton.


Vala vala happy Pas le temps de détailler davantage à mon grand regret, mais je vous laisse le soin de creuser les groupes, albums, et morceaux que vous aurez appréciés. L’important est de partager et faire connaître, et dieu sait qu’il y a du bon stock dans cette playlist. Vous pouvez donc la retrouver ici :

Playlist 2021 (Part I)


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.