Katastrophen-Kommando – Alles auf Anfang

      

Y’a des nouvelles qui vous tombent dessus, comme ça, sans qu’on les attende, et des fois, cette fois-ci en l’occurrence, c’est comme un cadeau de noël en avance que nous fait le groupe Katastrophen Kommando. Mais un vrai, un de ceux qui font vraiment plaisir.

Le truc, c’est que non seulement y’a du nouveau qui se prépare chez Katastrophen Kommando, mais en plus c’est du bon, du très bon. Je parle ici du tout nouveau single Alles auf Anfang sorti ce 8 décembre 2021. Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, profitons-en pour annoncer un nouvel album à venir Für Euch chez Dackelton Records, sortie prévu le 22.04.22.

Je les avais déjà beaucoup aimés avec l’EP Wer nicht fragt bleibt dum! et l’album Das Leben ist bunt und granatenstark (j’en parle d’ailleurs ici) mais cette fois ils nous reviennent clairement plus énervés.

Leurs positions laissaient déjà peu de place au doute, mais là, c’est très clairement balancé cash. Je vous épargne le sempiternellement pompeux « album de la maturité », (parce que déjà l’album il est pas encore sorti, ce n’est qu’un avant-goût) mais le fait est qu’avec ce single, tant musicalement dans la forme que dans le texte, le thème, le fond, on sent qu’on est arrivés à une maturité affirmée.

Niveau son, le moins qu’on puisse dire c’est que ça envoie. C’est rapide, c’est puissant, on les sent énervés. Plus graves, et très énervés.

Je fais partie de ces gens pour qui le fond est indissociable de la forme. Et, une fois de plus, ça me rejoint parce que c’est le même constat. Ça ne sert plus à rien de dire que la société part en couilles, parce que bon, en fait elle n’en est plus au stade de « partir ». J’irais pas jusqu’à dire que c’est trop tard, parce que ce morceau, c’est typiquement le genre de truc qui me donne de l’espoir quelque part, se dire qu’on n’est pas les seuls à être en colère, à trouver tout ça « anormal », à essayer de dénoncer… Mais sans dire que c’est trop tard, juste constater que c’est déjà parti en couilles, qu’on est déjà dedans.
Et comme eux, tout ce qu’on voudrait c’est un reset, qu’on recommence à zéro, depuis le début, et que cette fois ça se passe autrement.

Musicalement, cette urgence se retrouve dans chaque instrument. C’est plus rapide, plus fort, mais sans rien perdre en mélodie ni en efficacité. À la troisième écoute je suis déjà en train de siffloter/fredonner le refrain. Fichtre qu’il fonctionne bien.

Alles auf Anfang, wir drehen die Zeit nochmal zurück
Alles auf Anfang, die erste Stunde wird auf null gesetzt
Alles auf Anfang, Kompromisse brechen ein
Es darf niemals wie vorher sein

Les quelques premières mesures d’intro à la guitare donnent le ton et ne laissent pas le temps de souffler qu’on est déjà au cœur du morceau. Le morceau est vraiment bien fichu, on se sent dans l’urgence face à la situation ; on retrouve les Katastrophen Kommando qu’on connait et qu’on aime, mais avec très clairement quelque chose en plus. Je saurais pas expliquer, c’est eux et c’est pas eux, c’est (attention, comparaison de compétition, mais croyez-moi, ce n’est que flatteur) comme des Pokémon qu’auraient évolué. De nouveaux pouvoirs, une nouvelle force, les mêmes, mais plus aboutis. Y’a plein de façon de l’exprimer. Sans rien enlever aux albums précédents, c’est comme s’ils étaient rentrés dans la cour des grands, qu’ils avaient passé un level. Ce morceau nous fout les poils.

Donc voilà, le son ne fait que confirmer le texte. Je ne sais pas quelle va être la couleur/le ton/la teneur de l’album à venir, mais le moins qu’on puisse dire c’est que ce premier single nous met l’eau à la bouche. On les connaissait sur un ton plus léger, mais là y est, ça va bien quoi, sont énervés et ils le font savoir, dieu merci, pour notre plus grand bonheur.

Note pour les non-germanophones qui passeraient à côté de l’avertissement en début de vidéo: y’a des images pas glop. J’irai pas jusqu’à conseiller d’écouter sans regarder, non, mais d’un point de vue perso, j’ai dû tourner la tête par moments. Vala vala.

 

Le temps a passé depuis l’album précédent, on a tous morflé, on a vieillit, murit, et ils ne font pas exception : eux aussi. J’vais être tout à fait sincère : je m’attendais pas à ça. Je m’attendais vraiment pas à ça.

Mais j’ai pris une vraie bonne claque. C’est une fuckin’putain de bonne surprise. J’ai hâte d’entendre le reste de l’album et putain, avril de 2022 ça me parait loin, mais alors tellement loin…

 

PS: Oui, le single et la vidéo viennent tout juste de sortir, mais ça veut pas dire que l’article a été écrit à l’arrache. J’ai eu la chance d’en profiter plusieurs jours avant la sortie officielle, donc mon avis est mûrement réfléchi.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.