Playlist 2020

Once upon a punk

Playlist 2020 : What a Year…

Playlist 2020

Bon, on va pas revenir sur combien cette année 2020 a été « particulière », j’crois que le constat est général et suffisamment justifié.

Une fucking punk year, again ?

D’un point de vue nombriliste et personnel, oui, ça a été la plus étrange des années. J’ai jamais autant bossé, et du coup le blog en a fait les frais. Pas le temps de m’en occuper, d’écrire, alors que pourtant, j’ai découvert des tas de fucking belles choses qui auraient mérité un article à part entière.

Dans mon entourage (et au-delà), le truc c’est de faire un Top.
Top 5, Top 3… Artistes, albums, etc. J’ai joué le jeu en 2018 pour le webzine où j’officiais à l’époque, mais franchement, c’est pas mon truc. Parce que comme on dit « choisir c’est renoncer ». Voilà, j’peux pas faire des choix comme ça, privilégier ou mettre à l’honneur tel truc que j’aime plutôt que tel autre, que j’aime aussi. Et puis, d’un jour à l’autre, d’un moment à l’autre, selon l’humeur, les circonstances, ça change. Donc figer des choix comme ça, non.

Cette playlist 2020 fait maintenant + de 90 morceaux, mais elle me permet de me rendre compte que, malgré tout le merdier de cette années, ben 2020 a été musicalement riche pour moi. Des jours que je l’écoute, que je suis dans mon élément, que ça me fait du bien.

Y’a quoi dedans ?

Du coup, je vais compenser la frustration de pas avoir pu écrire autant que je voudrais avec une putain de playlist, dans laquelle on retrouve des choses dont j’ai parlé sur le blog, des choses anciennes mais que j’ai découvertes récemment, des choses toutes récentes de cette année, des choses que j’aime tout simplement (même si certaines datent un peu et/ou que je les ai pas découvertes cette année), et des suggestions (ô combien judicieuses) qui m’ont été faites sur les réseaux sociaux. En bref, tout ce qui m’a accompagnée en 2020 et qui m’a aidée à survivre à cette putain d’année.

Et finalement dans le lot, y’a pas vraiment beaucoup de « grosses pointures ». J’ai toujours eu à coeur de privilégier les “petits” groupes (qui apportent pourtant tellement plus que beaucoup de “grands”), la scène indé, et il ont besoin plus que jamais de soutien. Écoutez-les, achetez leurs disques, leur merch, soutenez-les putain, on a besoin d’eux.
Beaucoup de germanophone aussi, et/ou deutschpunk/german punk, tout simplement parce que vala, c’est comme ça, c’est mon truc unknw, c’est une scène que j’affectionne particulièrement, point barre. Et comme toujours, des chose en accord avec mes idées, valeurs, convictions.

Playlist2020

Les bands :

Je vais pas lister tous les titres, vous les verrez bien si vous jetez une oreille à cette playlist, mais je vais au moins mentionner les bands/collectifs qu’on y retrouve (par ordre alphabétique) :

AML161, Angry Youth Elite, Antillectual, Beatsteaks, Blaufuchs, Deep Shining High, Der Ganze Rest, Die Ärzte, Die Fliesenlieger, Die Grüne Welle, Die Toten Hosen, Donots, Dritte Wahl, Far From Finished, Five to Twelve, Flirting With Disaster, Freidenkeralarm, Get Dead, Graupause, Gulag Beach, Hooligans Gegen Satzbau, Johnny Raw, KAFVKA, Little Teeth, Mal Élevé, Melodic Disaster, Pankhurst, Proletkult Radio, Propagandhi, Radio Havanna, Rebell Bagatell, Rentokill, RIPÉ, Screw Houston, Show off Freaks, Sidewalk Surfers, Smile And Burn, SOKAE, Stolen Wheelchairs, Swallow’s Rose, Swiss & Die Andern, Tequila & The Sunrise Gang, The Bates, The Dead End Kids, The Detectors, The Kids, The Offenders, The Rabble, The Restarts, The Zsa Zsa Gabors, Turbostaat, U.K. Subs, ZSK


Si toutefois, par la plus grande des mégardes, je vous ai oubliés, (par pitié de m’en voulez pas, c’est involontaire) si vous avez envie  d’y mettre votre grain de sel et d’ajouter quelque chose à cette playlist 2020, toute suggestion est la bienvenue, vraiment, faites moi part de ce que voudriez voir ajouté. music

Playlist 2020

Enjoy!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.