The Zsa Zsa Gabor’s

The Zsa Zsa Gabor's

The Zsa Zsa Gabors

Hmmm, un article amené à avoir une suite très bientôt, et pour cause… Alors que je découvrais tous juste le stock du groupe, j’apprenais dans la foulée l’arrivée d’un nouvel album, “X”, le 2 février prochain. Environ un mois d’écart à l’heure où j’écris ces lignes. Parce que attendre c’est pas mon fort, et que tout regrouper dans un seul article donnerait un truc horriblement long et indigeste, dans un premier temps, je vais parler du groupe en général, du stock déjà dispo, et ensuite quand le nouvel album sera sorti, je reviendrai dessus.

Comme d’hab, la génèse de ma découverte ; et ben en fait pour une fois j’en sais que dalle. Le truc, c’est que The Zsa Zsa Gabor’s, c’est un nom que j’ai croisé un nombre incalculable de fois. Je sais absolument pas pourquoi j’ai pas creusé plus tôt, ni pourquoi c’est en ce début d’année que j’ai eu un coup de foudre. Toujours est-il que coup de foudre, certes tardif, mais assez fulgurant.

The Zsa Zsa Gabor’s donc, ils viennent de Sankt Pölten en Autriche. Le groupe s’est formé en 2013, composé de Hurricane Harry (guitar / vocals), Paul le’Buche (guitar & backings), ZZ Gabor (drums), et Mots T. Sux (bass).

Niveau discographie, y’a du stock:

– Red Eyes [EP] (2013)
– Life Kills [Album] (2015)
– Revolution Rock [Album] (2016)
– Split-7″ with Black Tape (2016)
– Black Roads Blank Thoughts [Album] (2017)
– Blue, Yellow STP [Single] (2019)
– A venir : X [Album] (2020)

Punk, punk rock, glam punk, rock, street punk, glam rock, 77punk, de temps à autres des relents Oi… Difficile de ne garder qu’un terme pour définir leur musique parce que c’est un (habile et heureux) mélange de tout ça en fait. A la rigueur je garderais le terme street punk mais je trouve ça quand même assez réducteur dans le sens où c’est beaucoup plus riche qu’un seul style. Anglophone, germanophone, ils excellent dans les deux de toute façon.

Je vais pas revenir sur un album en particulier, je suis en train d’apprivoiser l’ensemble de leur stock, et tous les opus me plaisent, pour l’instant aucun ne se démarque des autres pour mes goûts (ça viendra peut-être avec le temps).


Feat. 21 Stories, A Guy Named Lou, The Black Tape, Chris & Martin, Dead City Radio, Dee Cracks, Degradace, Hypaaktiv+, Josy (Los Deepest), Klaus (Schall und Rauch), Los Fastidios, Mario Wuliwux & Crew, Matthias (Punk an der Donau), Mess, Mini (Kamikaze Radio), Phil Zero & Fred

J’suis même franchement incapable de citer des morceaux préférés. Ptêt juste citer les premiers que j’ai entendus et qui m’ont incitée à creuser : Always Antifascist (For Hodi), Forever Punk, Refugees Welcome. Ce sont les premiers que j’ai entendus, forcement 3 titres/sujets qui en disent long pour moi, déjà conquise. Le reste des titres, tous skeuds confondus, est vraiment très bon. En tout cas c’est vraiment ma came. Du sing along, des back vocals très présents, de la compo simple mais intelligente, de la mélodie catchy, de la ligne de basse bien audible (c’est un truc que je regrette souvent, quand on entend pas assez la basse ou qu’elle est purement rythmique, là c’est pas le cas), de l’énergie, de la conviction, de l’intention.

Bref, j’aime beaucoup beaucoup et je regrette de pas avoir connu avant. J’ai 7 ans à rattraper, mais au moins ça sera un vrai plaisir de m’inonder les oreilles avec eux. Et le nouvel album dans moins d’un mois maintenant, putain que j’ai hâte!! A suivre donc en février… wink

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *